Billie H

Ce livre est intéressant car ça raconte l’histoire d’une petite fille qui a eu une enfance difficile et qui chantait très bien mais n’a pas pu pratiquer son loisir quand elle était jeune car ses parents n’avaient pas les moyens a l’époque.

Nous avons bien aimé ce livre car l’auteur a raconté en détails l’enfance difficile de Billie H . nous avons même pu rencontrer Louis Atangana qui est venu nous rendre visite pour raconter son livre.

alexandre, james et léo

Publicités

Un avis de lecture d’un élève du collège des Mûriers pour « L’Homme-qui-dessine » de Benoît Séverac

Mounj, un homme de Néandertal, part à la recherche d’autres hommes de son espèce et est chargé par sa tribu de dessiner les paysages pendant son périple.

Il est capturé par une tribu d’hommes-qui-savent (Homo Sapiens) et est accusé d’avoir tué sept de leurs chasseurs.
Il est enfermé pendant trois jours dans une caverne (Womb, la terre-mère) que cette tribu vénère.
Pour prouver son innocence, il doit enquêter et trouver le coupable avant la prochaine lune.

Mounj est accompagné et surveillé par Haoud et Maï, les fils du chef. Haoud est très fort et défie souvent son père, Djub. Haoud est aussi soupçonné d’avoir violé une femelle de la tribu, Sila.

Pour protéger la tribu et vérifier que le tueur n’est pas un membre du groupe, il leur demande de se cacher, la nuit, dans la caverne.
Mounj décide ensuite de piéger le tueur en confectionnant de faux hommes. Les membres de la tribu se cachent dans des fourrés.
Deux nuits plus tard, Mounj voit arriver le tueur et à sa grande surprise découvre qu’il s’agit d’une femme. Celle-ci lui explique qu’elle s’est vengée de la mort de tous les membres de sa tribu (hommes de Néandertal) par un homme de la tribu pour qui il enquête. Monj prend juste son arme et la laisse s’échapper.

La tribu exulte mais Djub exige que l’on recherche la jeune femme, Tade.

Comme il conteste les ordres du chef, Mounj est a nouveau enfermé dans la caverne. C’est sur les peintures rupestres qui ornent la caverne que Mounj va découvrir l’identité du tueur. Il s’agit de Djub, le chef.
Quand il révèle ce qu’il sait, il s’ensuit une ribambelle de révélations et Tade tue le chef.
Mounj profite de la confusion pour s’enfuir avec Tade.

J’ai beaucoup aimé ce roman policier qui est intéressant et plein de rebondissements.
Nous apprenons beaucoup de choses sur la vie quotidienne des hommes préhistoriques.
Il est captivant et facile à lire.

Maxime Bollée, 4B

Un avis de lecture d’une élève du collège des Muriers pour « La Double vie de Cassiel Roadnight » de Jenny Valentine

Chap n’a jamais voulu cela, jamais il n’a voulu prendre la place de quelqu’un. Il veut juste trouver une famille qui l’aime pour ce qu’il est et qui le protège.

Hébergé dans un foyer d’accueil, il a repéré un avis de recherche avec la photo d’un certain Cassiel Roadnight disparu depuis deux ans. La ressemblance avec lui est frappante. Aussi, quand on lui demande de confirmer son identité, il décide de prendre la place de ce garçon disparu et de retrouver « sa » famille.

C’est sa nouvelle soeur qui vient le chercher au foyer. Il est accueilli chaleureusement dans sa nouvelle famille mais il redoute le moindre faux-pas.

En usurpant l’identité de Cassiel, Chap rentre dans un cercle infernal. Pourquoi Frank, le frère aîné, est-il si glacial avec lui ? Pourquoi ressemble t-il tant à ce Cassiel ? Pourquoi ce dernier a-t-il disparu, et dans quelles circonstances ?

J’ai beaucoup aimé ce roman car on ressent tous les sentiments de Chap, tout son stress et toutes ses angoisses. Mais j’ai aussi trouvé que le démarrage de l’histoire était trop long et que certaines idées se répétaient souvent. Mais à part ces réserves, j’ai trouvé ce livre super !

Pauline Riou, 3A

« Théa pour l’éternité » de Florence Hinckel, critique d’une élève du collège des Mûriers au Mans

Image

rose

C’est l’histoire d’une lycéenne, Théa, dont la mère ne pense qu’à avoir l’air jeune à grand renfort de chirurgie esthétique.
Lorsque son meilleur ami que Théa aime en secret, sort avec une autre fille, Théa se met dans une colère noire et frappe celle-ci.
Sa « prouesse » lui vaut d’être contactée par un scientifique. Il lui propose de tester un traitement qui stoppe le vieillissement.
Sous l’influence de sa mère, Théa accepte.
Les débuts du traitement se passent bien. Elle se sent plus forte, invincible.
Mais la jeune fille tombe amoureuse d’un homme qui va révéler cette expérience top secret à la presse. Théa devient la cible des journalistes.
Peu de temps après ces révélations, Théa se rend compte qu’elle n’a plus ses règles et découvre que la seule souris ayant arrêté le traitement est morte.
Théa se retrouve dans une impasse. Oubliant les recommandations des scientifiques, elle décide de tout révéler à la presse.
Soulagée d’avoir mis cela au grand jour, Théa prend une année sabbatique avec ses parents dans le but de rencontrer les onze autres cobayes.
Elle décide alors de tous les accueillir dans l’immense maison de son père afin qu’ils puissent vivre entre immortels… longtemps, très longtemps.

Ce roman fantastique m’a beaucoup plu.

Léa Péault, 3A

Western Girl (Caroline, Collège Alain Fournier)

Élise, seize ans, est une jeune fille qui rêve de son « américan dream ». Elle est fan de western et de beaux cow-boys. Elle part trois semaines pour une aventure dans un ranch du Middle-West.                                                                                                                                   Élise va être critiquée par un groupe de filles. Mais elle va vivre aussi une histoire d’amour inattendue avec un des garçons qui se nomme Louis.

C’est un roman agréable et facile à lire, qui plaira aux amateurs de western ou encore aux fans de chevaux. C’est une histoire réaliste malgré le côté fleur bleue de l’histoire d’amour.
Cette histoire est écrite à partir de son journal de bord. Cette histoire a fait grandir Élise  et maintenant elle peut s’affirmer  et a plus confiance en elle.

 

Sweet Sixteen (Juliette, collège Alain Fournier)

Molly, quinze ans et demie, fait partie de ces neuf élèves qui ont été sélectionnés pour pouvoir intégrer un lycée de blancs; le plus prestigieux lycée de l’Arkansas. Mais 2500 personnes vont les en empêcher. Vont-ils réussir?

Grace, quinze ans et demie fille de la présidente d’une association contre les « nègres », elle aussi va intégrer à la rentrée prochaine le prestigieux lycée de l’Arkansas. Va-t-elle accepter cette situation malgré la ségrégation?

Un roman des plus touchant, inspiré de faits réels. Nous suivons au cours de ce roman une jeune adolescente noire qui vit  pendant la ségrégation. On est touché par ce roman car a certains moment de l’histoire nous partageons les sentiments de cette jeune fille, dans des moments d’humiliation…

Sweet Sixteen (Clémence, Alain Fournier)

Molly, quinze ans et demi, est sélectionnée pour intégrer le plus prestigieux lycée de l’Arkansas avec huit autres camarades. C’est la première fois que ce lycée ouvre ses portes à des étudiants noirs. Grace, quinze ans et demi, étudie dans ce prestigieux lycée et va rencontrer ces neuf nouveaux étudiants. Comment vont s’intégrer ces neuf nouveaux étudiants que tout le monde maltraite ?

C’est un roman de société inspiré de faits réels qui parle de la ségrégation raciale en 1957. Cette histoire est passionnante car c’est un témoignage d’une adolescente qui vit toute cette période où les noirs commencent tout juste à s’intégrer dans les écoles. Elle raconte à quel point les débuts sont durs mais qu’à force de persévérance, on arrive toujours à ses fins.